Sèches….

Mur en pierres sèches. Brechainville 

… les chaussettes de l’archiduchesse ? Sans doute, depuis le temps que l’on se pose la question!

Mais c’est des pierres, sèches elles aussi, qu’il sera question lors des journées d’études organisées à Joinville les 12 et 13 septembre prochains.

Les avez-vous remarqués, les murs de pierre sèche, montés avec art, qui demeurent, ici et là, autour d’un jardin, à la limite d’un village ou, visibles sur des kilomètres le long d’une route, le long d’une forêt ?

Saviez-vous qu’il existe une Fédération française des professionnels de la pierre sèche (FFPPS), une Société internationale pluridisciplinaire pour l’étude de la pierre sèche (SPS), un guide des bonnes pratiques pour la construction des murs de soutènement en pierre sèche (édité par la CAPEB), un certificat de qualification professionnelle d’ouvrier murailler ?

C’est que ces ouvrages constituent non seulement un patrimoine paysager intéressant, ils témoignent aussi d’un savoir-faire précis, qu’il s’agisse de choisir ses pierres, de les liter ou de les caler pour que l’ouvrage soit à la fois fonctionnel, solide et esthétique. Sans compter leur fonction de biotope, sec et chaud, qu’affectionnent les lézards et les capillaires, par exemple.

Qui dit patrimoine, dit richesse et perspectives de développement. Il en sera question à Joinville. La participation au colloque est gratuite mais l’inscription est nécessaire, auprès du CAUE de Haute-Marne ou de la ville de Joinville. Vite, vite : avant le 31 août !

Mur et escalier en pierres sèches. Lafauche

Publicités