Le petit métro

Forêt de Trampot. Chemin de la ferme d'Audeuil

Prom’nez-vous dans les bois, tant qu’ le loup n’y est pas ! Mais pas dans n’importe quels bois : promenez-vous dans les bois … de Trampot.

C’est là que, comme dans toute grande ville qui se respecte, vous trouverez notre  « métro« . Oui, perdu au milieu de la campagne, à 20 m sous terre, entre Champagne et Lorraine.

Ce « petit métro » est une des galeries de l’imposant réseau karstique Hadès qui s’étend sous la forêt de Trampot, dont la longueur atteint près d’un kilomètre et demi de long. Ce réseau communique avec la vallée du Rongeant, à l’est de Thonnance-les-Moulins, et non, comme on l’a longtemps pensé, avec la Maldite, par le Cul-du-Cerf.  

A l’écart des chemins, on ne compte pas moins de 150 dolines – de quelques décimètres à quelques mètres de diamètre -,  dont certaines s’ouvrent sur des gouffres impressionnants : celui du Veau descend à 35 m.

Notre « métro » ne vous a pas encore convaincu de l’urbanité de nos campagnes ? Que dites-vous de nos six « fontaines », autres éléments liés au caractère karstique du plateau – la combinaison, au fond d’une double doline, d’une émergence et d’une perte – ?

Prom’nez vous dans les bois… tant qu’le loup…