Soleil d’hiver

Brume sur la Maldite - Grand

Je prenais la route, l’autre matin, pour Nancy. L’air vif avait blanchi les champs et les prés, éclaircis, comme le ciel, au bleu pâle de dragée. A la sortie de Grand, des lambeaux de brume s’accrochaient à la forêt, dorant au soleil. Plus loin, dans la descente vers Midrevaux, la route s’enfonçait dans un brouillard blanc et tenace : ce n’est qu’au milieu de la journée que les rayons du soleil atteignirent la vallée de la Meuse et Nancy. Il n’est pas rare qu’à Trampot, nous jouissions ainsi d’un surplus agréable de soleil, tout le bénéfice du revers de côte !